A coeur ouvert

Je crois que la dernière fois que j'ai pris le temps de me pauser et d'écrire tout ce que j'avais sur le coeur remonte en 2018. Nous sommes en 2021 et trois années se sont écoulées. Trois ans ça peut paraître long mais à la fois tellement court.

Si vous prenez le temps de vous arrêter là et de vous demander :

"Qu'est-ce que je faisais il y a trois ans?"

"Comment était ma vie il y a trois ans?"

Toute sorte d'images, de souvenirs et d'émotions défilent à cet instant dans votre tête, des bonnes comme des mauvaises.


Etes-vous satisfait(e) de tout ce que vous avez parcouru? Etes-vous heureux(se) d'avoir fait ce bon en arrière et avoir pu observer l'évolution? Ou plutôt à l'inverse vous vous remémorez les douleurs, les peines, les peurs, les pertes survenues?

Ou peut-être tout cela à la fois.


La vie est loin d'être un long fleuve tranquille, plutôt de belles montagne russes parfois à sensations émotionnelles bien fortes.


Mais tout réside en là, la beauté de la vie. La beauté de prendre conscience que malgré tout ce qui a pu nous arriver, tout ce qui arrive et qui est en train d'arriver, tout est incroyable.


En trois ans, j'ai accueilli une nouvelle version de moi-même.

J'ai fondé une famille. Je suis tombée enceinte trois fois et devenue maman deux fois. Je ne me suis pas autorisé à m'accorder plus de temps à moi-même, à mon couple. Je me suis développée en tant que professeur de yoga , j'ai voulu faire des formations mais elles se sont annulées. J'ai essayé de comprendre pourquoi je n'arrivais pas à avoir confiance en moi. Puis j'ai compris, malgré les doutes, que tout résidait en moi.

J'ai suivi une thérapie. J'ai découvert de vieilles blessures profondes, des colères inexpliquées. J'ai retrouvé la Jessica enfant. Puis j'ai pardonné, beaucoup. J'ai accepté et j'ai compris que mes filles sont venues me révéiller de vieux traumas pour m'en libérer.

J'ai dû apprendre à gérer mes émotions face à la pandémie, la peur de ne pas être libre, bloquée, enfermée. Une sensation de régresser, de remise en question professionnellement. Je me suis révélée, et j'ai découvert que je pouvais exploiter ce temps differemment et comprendre que quelque chose se réveiller en moi. Je pourrais énumérer tous ce qui est arrivé en trois ans, je pourrais faire une liste de ce que j'aurai aimé ne pas rencontré, comme la perte d'un proche, vivre le deuil. Ou bien le fait qu'être maman ça chamboule tout votre quotidien. Mais tout ce qui m'est arrivé a été bénéfique.


A travers ces quelques phrases, je voulais vous faire prendre conscience que malgré la situation actuelle, cette pandémie, ces restrictions, ce que vous vivez au quotidien, vous devez le vivre.

Vos vieilles blessures, vos émotions que vous avez refoulées, remontent à la surface.

Peut-être bien que vous les avez mis de côté, et elles sont en train de ressurgir en vous. Lorsque votre corps vous parle par un malaise ou une maladie, il ne vous dit pas de changer de comportement mais plutôt de vous accepter face à ce que vous n'aimez pas de vous. Après tout, ce virus en est l'exemple. C'est une expérience positive car c'est l'occasion de s'arrêter et de s'interroger sur ce qui se passe dans sa vie. Collectivement, nous arrivons à une période où tout doit évoluer. Nous rentrons dans un nouveau cycle et une nouvelle ère se façonne.

Individuellement c'est la même chose, professionnellement, personnellement, quelque chose en vous doit avancer et vous devez laisser partir ce qui n'est plus pour accepter et accueillir.


Embrassez ce qui vient à vous, à votre rencontre, profitez du voyage. Ce qui se profile sur votre route vous procurera un bonheur durable et un épanouissement profond.

" Ouvrez les yeux, regardez à l'intérieur. Etes-vous satisfait de la vie que vous vivez? " Bob Marley




Posts Récents
Archives
Retrouvez-nous
  • Facebook - Black Circle
  • Instagram - Black Circle